Comment savoir si on a été piqué par des punaises de lit ? Comment reconnaitre une piqure de puce de lit ?

Les piqûres de punaises de lit sont les indices d’une infestation. Elles ressemblent à celles des moustiques. Elles causent des démangeaisons qui peuvent perturber le sommeil. On les trouve généralement sur les parties du corps laissées découvertes pendant les heures de sommeil, de trois à quatre piqûres en ligne droite ou groupées au même endroit sur la peau. Les parties exposées des bras, des jambes et du dos sont plus susceptibles d’être piquées.
Les démangeaisons causées par ces piqûres peuvent être importantes. Gratter ces lésions peut entraîner des infections de la peau et laisser des cicatrices. Par la suite, si la personne continue à vivre dans l’endroit infesté, les piqûres apparaîtront un peu partout sur sa peau.
Les symptômes provoqués par les piqûres de cimex lectularius peuvent varier d’une personne à l’autre. Certaines personnes ne réagissent pas du tout aux piqûres. D’autres peuvent présenter des réactions plus graves, par exemple de l’urticaire ou une réaction allergique plus intense.

Comment réagir aux piqûres de punaises de lit ? Quel impact sur la santé ?

Attention, se gratter de façon répétée à cause des démangeaisons peut parfois provoquer des infections de la peau et des lésions et lorsque la peau ou les ongles ne sont pas propres, il peut survenir une surinfection bactérienne. Nous conseillons donc de bien nettoyer les zones piquées avec un savon doux.
Remède de grand-mère, vous pouvez également mettre un sac de glace sur la zone touchée pour stopper le gonflement, et demander à votre pharmacien et ou à votre médecin un antihistaminique pour aider à lutter contre les démangeaisons.
Les punaises de lit ne transmettent pas de maladies aux hommes mais en cas de réaction allergique, les boutons peuvent s’apparenter à de l’urticaire ce qui complique le diagnostic.
Enfin, l’infestation par les cimex lectularius, lorsqu’elle est importante, entraine souvent des troubles du sommeil, de la fatigue et du stress, qui peuvent aller jusqu’à une détérioration de la qualité de vie. En effet, il existe un réel effet psychologique qui pousse au déni, à la honte et à l’isolement social.